Accueil

Recherche scientifique, renforcement des capacités et conservation des dauphins à bosse de l’Atlantique en Guinée

Recherche scientifique, renforcement des capacités et conservation des dauphins à bosse de l’Atlantique en Guinée

Les photographies des nageoires dorsales permettent aux chercheurs d’identifier individuellement les différents dauphins.

En 2022, le CCAHD a lancé un projet de trois ans axé sur la recherche et la conservation des dauphins à bosse de l’Atlantique (AHD) en Guinée. Ce projet est mis en œuvre conjointement par Biotope et le CCAHD, soutenu par Mubadala et son actif GAC et géré par le Mohamed Bin Zayed Species Conservation Fund.  Ce même fonds soutient également des projets parallèles en Guinée, axés sur les tortues marines et les lamantins. Les scientifiques du CCAHD collaborent étroitement avec le Centre National de Sciences Halieutiques de Boussoura (CNSHB), Biotope (Service International) et Biotope Guinée, qui accueillent et administrent le projet. Ensemble, les partenaires du projet veillent à ce que les intervenants locaux, allant des pêcheurs et des communautés côtières aux scientifiques locaux (stagiaire(s) de Guinée Ecologie) et aux représentants du gouvernement et de l’industrie, participent pleinement aux trois principaux domaines d’activité du projet:

  • Combler les lacunes de connaissances qui empêchent une conservation efficace: En juin 2022, l’équipe a réalisé sa première enquête en bateau pour cartographier la distribution et l’utilisation de l’habitat des dauphins et établir des catalogues de photo-identification dans l’estuaire du Rio Nunez et au niveau des îles Tristao. Une deuxième enquête est prévue pour novembre 2022, et trois autres enquêtes seront menées en 2023 et 2024. Le projet se prépare également à mener des enquêtes par entretiens systématiques auprès des communautés côtières sur l’ensemble du littoral afin de mieux comprendre la distribution et les menaces qui pèsent sur l’espèce, en s’appuyant sur les liens avec le projet d’enquête par entretiens à l’échelle de l’aire de répartition qui sera financé par la Society for Marine Mammalogy.
  • Renforcement des capacités pour la recherche et la conservation des cétacés: Le renforcement des capacités est au cœur de chaque élément du projet. En mai 2022, le lancement du projet a impliqué plus de 20 représentants d’agences gouvernementales, d’institutions académiques et d’ONG. La réunion d’une demi-journée comprenait des présentations sur l’écologie et le statut de conservation précaire du Dauphin à bosse de l’Atlantique, ainsi qu’une discussion animée sur les moyens par lesquels les parties prenantes participantes pourraient collaborer pour protéger plus efficacement l’espèce. La  première enquête par bateau comprenait une étudiante guinéenne qui utilisera les données recueillies dans le cadre de son diplôme de maîtrise, et a également permis d’établir des relations de travail avec les communautés locales de pêcheurs, les gestionnaires d’aires marines protégées et les autorités maritimes à Kamsar et dans les îles Tristao, deux zones connues pour la présence du Dauphin à bosse de l’Atlantique.  Au fur et à mesure que le projet se poursuit, il vise à garantir que les parties prenantes guinéennes à tous les niveaux – des décideurs gouvernementaux aux scientifiques guinéens et aux communautés côtières – disposent des connaissances, des outils et des compétences nécessaires pour contribuer à la compréhension et à la conservation de l’espèce.
  • Fournir des ressources pour soutenir la conservation du Dauphin à bosse de l’Atlantique en Guinée et dans les pays voisins: une série de nouveaux matériels éducatifs et de communication sera développée pour être utilisée dans les écoles et les communautés côtières afin d’aider à sensibiliser les gens au Dauphin à bosse de l’Atlantique et à leurs besoins de conservation. Il s’agira notamment d’un livre d’histoires pour enfants dont le personnage principal est un Dauphin à bosse de l’Atlantique, de posters et de messages sur les médias sociaux qui peuvent être utilisés pour encourager le signalement des observations, des échouages et des enchevêtrements de Dauphin à bosse de l’Atlantique. Ces produits complèteront les outils qui ont été précédemment développés par le CCAHD pour sensibiliser les partenaires gouvernementaux et industriels, tels que l’infographie et les présentations power-point développées pour les engagements gouvernementaux au Gabon, au Cameroun et au Sénégal. Les nouveaux supports seront également mis à disposition sur le site Web du CCAHD pour être utilisés dans l’ensemble de la zone de répartition du Dauphin à bosse de l’Atlantique.

Surveillez cet espace pour des mises à jour au fur et à mesure de l’évolution du projet.

 

Pêcheur artisanal.

Collecte de données environnementales en mer.

L’équipe de CCAHD, Biotope, CNSHB, Guinée Ecologie à Conakry.

Échange d’informations avec les pêcheurs locaux lors des enquêtes en bateau.

à la recherche de Sousa en mer.

Dauphins à bosse de l’Atlantique près de la côte.