Accueil

Observations des dauphins à bosse de l’Atlantique signalées à Lagos, Nigeria

Observations des dauphins à bosse de l’Atlantique signalées à Lagos, Nigeria

Prof. Edem Eniang, Biodiversity Preservation Center (BPC), Nigeria (www.briodiversitypreservationcenter.org)

Le 21 février 2021, Andrew Lynch et sa femme passaient du temps sur la plage à environ 25 km à l’ouest du port de Lagos, lorsqu’ils ont remarqué des dauphins juste au-delà des vagues.  Ils ont pris des photos et, de retour chez eux, ont cherché des moyens de partager leurs observations pour les utiliser dans la recherche et la conservation. Ils ont trouvé le nouveau site web du Consortium pour la conservation des dauphins à bosse de l’Atlantique (CCAHD -sousateuszii.org), et l’ont utilisé pour signaler leur récente observation, ainsi que deux autres observations faites en 2017 et 2018.

C’est une nouvelle passionnante pour la communauté de la conservation des mammifères marins au Nigeria et au-delà. Ces observations représentent les premiers rapports les plus fiables sur les dauphins à bosse de l’Atlantique (Sousa teuszii), une espèce en danger critique d’extinction, au Nigeria. Les rapports précédents étaient difficiles à confirmer car ils n’étaient pas étayés par de bonnes photos, c’est pourquoi ces trois rapports sont incroyablement précieux.

Photo soumise au site web de la CCAHD : Sousateuszii.org, par Andrew Lynch, un résident de Lagos, qui a documenté trois observations de dauphins à bosse de l’Atlantique faites entre 2017 et 2021.

Dans son rapport d’observation, Andrew Lynch a écrit : « Nous avons observé ces dauphins à bosse de l’Atlantique à environ 200 mètres au large hier, en direction de l’est, vers Lagos. Nous étions à environ 25 km à l’ouest de l’entrée du port de Lagos. Il était environ 15 heures. Ils semblaient être un grand groupe, je pense qu’il n’y avait pas moins de 20 animaux, peut-être plus, d’âges et de tailles différents. C’est la troisième fois depuis 2015 que je vois ces dauphins au large de la côte de Lagos, au Nigeria, toujours juste derrière la ligne de flottaison et parallèlement à la côte. (Les observations précédentes les avaient vu se déplacer vers l’ouest en direction du Bénin/ Cotonou.) J’espère que ces informations vous seront utiles. J’ai été attristé de lire à quel point ils sont menacés. Je vis au Nigeria et je serais heureux de faire quelque chose pour sensibiliser les gens à leur protection ».

En notre nom à tous au Centre de préservation de la biodiversité (BPC), Nigeria (www.briodiversitypreservationcenter.org), je tiens à remercier Andrew Lynch et sa famille pour ce rapport réconfortant et scientifiquement précieux.  Ce rapport arrive au moment le plus propice car la Coalition for Biodiversity Conservationists of Nigeria (CBCN) vient d’ouvrir un nouvel appel à la création d’une zone marine protégée (ZMP) au Nigeria, et ces observations vont servir de catalyseur au gouvernement et au peuple du Nigeria pour développer une ZMP avec Sousa teuszii comme espèce phare.

BPC espère que davantage de membres du public suivront l’exemple d’Andrew en partageant ce genre d’observations avec nous, afin de nous permettre de construire une base de données sur l’espèce pour une conservation durable.